Comment mon voyage au long cours m’a inspirée

(Image par Fabian Steinmetz de Pixabay)

Mon voyage de 4 mois et demi dans 9 pays d’Europe, en plus de m’avoir permis de vivre une expérience merveilleuse, magique, inoubliable, intense, m’a inspirée sur un sujet inattendu. Mon voyage m’a fait aimer la décoration d’intérieur et inspirée pour mon actuel chez-moi ! Ça fait des mois que j’ai cet article en tête mais j’attendais d’avoir abordé plusieurs aspects plus importants de mon voyage pour l’écrire enfin. Ce n’est pas un article habituel dans le sens où on ne fait pas de façon évidente un lien entre voyage et décoration d’intérieur. C’est toutefois un article qui me tenait à cœur d’écrire (tellement que ça faisait deux mois que je n’avançais plus… 😅).

Ma conception de la décoration d’intérieur avant mon voyage

(Image par Julia Filirovska de Pixabay)

Avant, la décoration d’intérieur ne signifiait pas grand-chose pour moi. Ado, j’ai beaucoup décoré ma chambre, surtout de posters de stars et de photos de mes potes et moi. Je ne sais pas si on peut appeler ça décorer, certains murs étaient entièrement recouverts… On va dire que je personnalisais ma chambre, que je la personnalisais vraiment beaucoup beaucoup ! Ensuite, à 18 ans j’ai pris mon envol pour aller habiter seule dans un studio de 20m2. J’ai pour la première fois vaguement réfléchi à la décoration d’intérieur. J’ai décidé que le rouge serait la couleur dominante : un lustre rouge, des rideaux rouges, une nappe rouge, des coussins de chaises rouges, un tapis rouge et des rappels de rouge plus discrets. J’ai bien respecté mon thème ! Un tableau sympa au mur, deux affiches, des meubles plutôt modernes et voiiilààà ! Je vous l’ai dit, ce n’était pas trop ça quoi. Par la suite, avec mon copain on a emménagé dans une grande ville où il était difficile de trouver un logement. Alors après seulement deux visites il a opté pour un appart’ pas loin de la fac ok, grand ok, abordable ok mais vieillot ! Je dis « il » car je n’avais pas pu être présente lors des visites. Je crois qu’à ce moment-là les mots « décoration d’intérieur » avaient disparu de mon vocabulaire et de ma tête. Du coup, on a mis tous les meubles de mon studio, on nous en a prêté d’autres et j’ai recréé une partie de ma déco d’avant dans la chambre (non, pas le rouge, pire !) : des peluches sur un meuble dédié à mes cours. Une catastrophe quand j’y repense avec mes yeux de maintenant. Je ne trouvais pas ça joli mais je ne devais pas avoir d’autre idée. Pour moi c’était logique d’utiliser tout ce que j’avais. On a quand même acheté quelques meubles à Ikea ainsi que de la déco : une table basse et un meuble télé modernes, une lanterne noire, un grand pot en terre avec de grandes tiges (je ne sais pas comment décrire ça !), un grand miroir noir et un lustre. Ah, et cette fois-ci la couleur prédominante, dans le salon, c’était le mauve car il y avait tout un mur peint de cette couleur (ce qui rendait l’appart’ moins vieillot). Donc c’est tout naturellement qu’on a acheté une lampe et des sets de table de la même couleur. Puis, qu’on nous a offert une deuxième lampe mauve. Ben oui (je ne sais pas si vous avez remarqué mais j’ai tendance à revisiter la syntaxe dans mon blog, telle qu’elle existe elle ne me permet pas de m’exprimer exactement comme je le voudrais alors je l’adapte !). J’ai accroché aux murs des tableaux de mon studio et des trucs qu’on nous offrait : un miroir en forme de cœur dans l’entrée, une ardoise en forme de lapin sur le frigo. Sans me demander si ça me plaisait ni si c’était joli. J’utilisais tout tout tout. En fait, j’utilisais à la fois nos nouveaux achats, tout ce que j’avais dans mon studio et tout ce qu’on nous offrait sans me soucier du résultat. Pour être honnête, la seule déco qui passait était celle du salon. Mais le reste, avec des murs jaune clair dans le couloir, une entrée avec des appliques vieillottes, une salle de bain avec une tapisserie et une frise et des toilettes avec des carreaux à vomir, je vous laisse imaginer. Je pense qu’en plus du reste le lieu n’aidait pas. Bref, avant mon voyage la décoration d’intérieur était une notion vague et surtout inutile à mes yeux. J’ai cependant commencé à y penser vite fait en lisant le livre « Chez soi » de Mona Chollet dans lequel un homme racontait qu’il était désagréablement surpris lorsqu’il découvrait les intérieurs de certaines personnes de sa connaissance. En lisant ces lignes je me suis dit qu’il ressentirait la même chose en entrant chez moi et ça m’a traversé l’esprit que ça pourrait finalement servir à quelque chose de bien décorer son chez-soi. Mais ça s’est arrêté là.

Comment les logements de mon voyage m’ont inspirée

(Image par StockSnap de Pixabay)

Pendant nos 4 mois et demi de voyage nous avons exclusivement logé dans des appartements réservés sur Airbnb, 14 en tout : 3 à Stockholm (Suède), 1 à Östersund (Suède), 1 à Trondheim (Norvège), 1 à Oslo (Norvège), 1 à Copenhague (Danemark), 1 à Prague (République Tchèque), 2 à Cracovie (Pologne), 1 à Białystok (Pologne), 1 à Vilnius (Lituanie), 1 à Riga (Lettonie) et 1 à Helsinki (Finlande). Ce sont ces appartements qui m’ont inspirée.

On a eu des difficultés à trouver des logements mais on ne s’est jamais résignés à loger dans des taudis pour visiter tel ou tel lieu. On préférait changer d’itinéraire ou mettre un peu plus cher dans un appartement quand on galérait trop et risquait de rentrer en France. Du coup, nos appartements ont été dans l’ensemble jolis et modernes à l’exception de deux ou trois.

Avant ce voyage, je n’avais jamais voyagé au long cours. Je vous rappelle qu’au départ on devait partir pendant un an mais comme rien ne s’est passé comme prévu on est rentrés plus tôt. Pendant le voyage on ne savait pas que ça durerait 4 mois et demi. On savait qu’on ne tiendrait pas un an sur nos économies mais on ne savait absolument pas si ça allait durer deux mois ou six. On a failli rentrer en France à plusieurs reprises et selon les destinations le coût de la vie était plus ou moins cher donc impossible de savoir à l’avance. Par conséquent, en bonne hypersensible que je suis, j’étais chamboulée par cette incertitude. Au point que je regrettais parfois de ne plus avoir de chez-moi et enviais ceux qui en avaient un. On avait rendu notre appartement, déménagé nos affaires chez nos familles et on n’avait donc plus de chez-nous. Je pense que ça a contribué au fait que tous ces appartements de passage m’ont inspirée pour mon actuel chez-moi.

Tout d’abord, j’ai pour la première fois (je crois) apprécié la façon dont une personne avait choisi de personnaliser son appartement dans le tout premier appartement du voyage : c’était mignon et tellement personnel, whaou. On pouvait connaître les goûts de la personne en matière de déco mais aussi ses centres d’intérêt, son univers, sa vie quoi. J’étais vraiment admirative. Dès cet appartement j’ai pris des photos d’objets que je trouvais sympa : une guirlande lumineuse au-dessus de la fenêtre et un joli luminaire posé à même le sol. Je prenais des photos de chaque appartement, quand j’y entrais pour la première fois, et les envoyais ensuite à mes proches. Et, en plus, je prenais en photo tout ce qui m’inspirait. Je ne savais pas ce que j’allais en faire. Sans doute utiliser toutes ces sources d’inspiration pour mon futur chez-moi. Et ce chez-moi, je commençais à vouloir le décorer avec goût et le personnaliser. Oui oui je pensais à ça, en plein voyage au long cours alors que j’étais loin, pour une durée indéterminée et sans chez-moi pour la première fois de ma vie (pour de bonnes raisons, certes !).

Le deuxième appart’ à Stockholm était encore plus joli. Le blanc prédominait (ah je ne suis pas la seule !) : les murs, le meuble pour mettre les chaussures et la console dans l’entrée, la cuisine, le meuble tv, la table basse, les placards, etc. J’ai adoré plusieurs choses dans celui-ci : la table basse scandinave, le dessus de lit dans un panier, l’armoire, l’échelle-étagère, les plantes, le marchepied, les rangements astucieux, le tapis de la salle de bain, les draps individuels (trop pratique !) ou encore la panière à linge. C’était petit et tellement joli. Il y avait une porte vitrée qui séparait la chambre du salon, ça aussi j’ai adoré. On s’y voyait parfaitement. Enfin, un poil petit mais on occultait ce « détail » sur le moment.

Un qui m’a vraiment marquée fut celui d’Oslo : un petit T2 avec de grandes fenêtres, du parquet au sol et des peintures top. Une entrée rose pâle avec des touches de doré (patères, miroir, cache-pot), le salon et la cuisine ouverte avec des murs bleu foncé, une super photo en noir et blanc encadrée dans la cuisine, un grand tapis rose pâle, une cuisine blanche et moderne avec des étagères pratiques pour mettre les bocaux, du mobilier noir avec plein de plantes, des photos sympas aux murs, une table basse dorée, une chambre avec du vert pâle. Dans celui-ci j’ai retenu : les touches de doré, la table basse, la photo en noir et blanc, la lampe de chevet et le luminaire du salon dont la luminosité était réglable, les beaux livres posés en pile sur une chaise moderne et même les couleurs des murs mais je ne sais pas si j’oserais chez moi. J’ai adoré cet appart’ qui a clairement contribué à me faire passer un super séjour !

Dans le deuxième appart’ à Cracovie j’ai apprécié l’atmosphère moderne et chic à la fois. J’ai bien aimé la mosaïque dans la douche, la rangée de spots juste au-dessus du lavabo, l’armoire, les rideaux, le bureau et la lampe de la chambre même si je savais que ce n’était pas le style que je voulais pour chez moi (un poil trop classique).

A Białystok, j’ai été inspirée par l’idée des cadres sur le mur de l’entrée et j’ai trouvé la douche hyper pratique ainsi que les boutons des… WC !

J’ai adoré l’appartement de Vilnius ! Un de mes préférés. J’ai été agréablement surprise par les grandes baies vitrées du salon qui donnaient pour une fois sur une vue dégagée, j’ai aimé la modernité du mobilier choisi : le lustre, le fauteuil, le canapé, le tapis, la cuisine, etc. J’ai trouvé le carrelage de la salle de bain top même si je ne voudrais pas le même dans mon propre appartement. J’ai bien aimé le tableau choisi dans le salon et j’ai trouvé la pelle et la balayette avec un manche à hauteur d’humain hyper pratique !!!

Je me suis sentie tellement bien dans l’appart’ d’Helsinki ! Pourtant, il était petit. Je dirais plutôt que c’est parce qu’il était petit que je ressentais que c’était un cocon douillet alors que dehors il faisait si froid. J’ai adoré la cuisine (encore blanche et moderne), les deux étagères au-dessus du canapé (j’ai fait exactement la même chose chez moi !), la petite fenêtre, le lustre (même si je ne choisirais pas le même), la serviette de bain (oui, oui !).

Enfin, dans le dernier appart’ à Stockholm (on a commencé puis fini notre boucle par Stockholm) qui était vraiment très moderne, tout neuf et meublé avec beaucoup de goût (même si ce n’est pas forcément mon style), j’ai beaucoup aimé la multitude de coussins sur le lit, la lampe originale, le salon tout droit sorti d’un magazine de déco et le mobilier d’extérieur sur le balcon (où j’ai eu la surprise d’y voir de la neige pour notre dernière journée 🤩 !).

Comment j’ai décoré mon appart’ actuel en utilisant ces inspirations du voyage

(Image par Brigitte is always pleased to get a coffee de Pixabay)

Aujourd’hui, cela fait deux ans que je vis dans le même appartement, en France. Au fil du temps, je le personnalise de plus en plus et mes inspirations de voyage m’ont beaucoup influencée dans mes choix. Au-dessus de mon canapé j’ai fixé deux étagères blanches comme dans l’appartement d’Helsinki. A côté du canapé, j’ai mis un panier avec un plaid à l’intérieur dans l’esprit du panier de l’appartement de Stockholm dans lequel l’hôte avait placé un dessus de lit. On m’a offert un bout de canapé en verre et acier doré dans le style de la table basse de mon appart’ coup de cœur d’Oslo. J’ai acheté une guirlande lumineuse, comme dans le premier logement à Stockholm, que j’ai disposée sur mon buffet. Si un jour j’achète des rideaux je la mettrai autour de la tringle ! Les murs de mon appartement étaient déjà blancs et je compte les laisser ainsi car j’aime beaucoup le rendu moderne. Peut-être que je me laisserai aller à mettre de la couleur dans une pièce dans l’esprit de l’appartement d’Oslo mais ce n’est pas pour demain. Je me suis fait un bureau avec des tréteaux comme dans la chambre à Oslo. Cela fait un moment que j’ai envie de m’acheter un tapis berbère, comme dans le logement de Cracovie. J’ai personnalisé mon appartement tout en m’inspirant. Je n’ai pas voulu copier une déco même si certaines me plaisent énormément. J’ai personnalisé au gré de mes trouvailles : meubles, plaids et objets déco divers. Je n’ai pas encore terminé. En fait, je ressens un tel enthousiasme quand je me mets à rêver à la déco de certains endroits de mon appart’ que je pense que je serais capable de dépenser pas mal d’argent. Je constate aussi un certain perfectionnisme qui irait à l’encontre du plaisir du genre  « il faut que telle pièce soit parfaite donc il faut que je me démène pour trouver tel ou tel objet » alors que non, je ne veux pas aller jusqu’à me mettre la pression ! J’ai plein d’idées et je songe même à décorer mes toilettes un jour mais pour l’instant j’aimerais aller au bout de ce que j’avais commencé à mettre en place (genre refixer l’étagère qui est tombée ou accrocher les tableaux qu’on m’a offerts pour Noël 😅).

Comment j’ai mis un peu de mon voyage dans la déco de mon appart’

(Image par Júlia Orige de Pixabay)

Comme je vous le racontais dans cet article, j’ai utilisé quelques photos et cartes postales de mon voyage dans ma déco : deux cartes qui ressemblent à des œuvres trouvées à Vilnius, l’une dans un cadre dans mon salon, l’autre sur un pêle-mêle dans ma chambre. J’ai plusieurs cartes et souvenirs que je pensais utiliser mais je ne l’ai pas encore fait et ne sais pas si je le ferai. Pendant longtemps, j’ai voulu acheter des affiches reproduisant la carte d’une ville (Stockholm ou Oslo) ou le nom d’une ou plusieurs villes voire un paysage. Il y a environ un an j’avais trouvé des affiches à Ikea avec les mots « hygge », « fika » et « sauna » ainsi que leurs définitions en anglais, je les ai accrochées dans trois pièces différentes de mon appart’, cela me rappelle le Danemark même si le hygge ne m’a pas forcément parlé pendant le voyage, la Suède avec le fika que l’on prenait souvent (sorte de goûter) et le sauna que l’on a fait en Finlande. Elles sont super jolies et me rappellent mes voyages, j’adore ! On m’a récemment offert une affiche artistique évoquant une galerie d’art de Stockholm et le nom de la capitale suédoise y figure, j’ai hâte de l’accrocher ! Après, je ne veux pas faire de mon appartement un mémorial de mes voyages ni tomber dans le kitsch en accrochant toutes mes cartes postales sur le mur des toilettes ! J’utilise mes souvenirs de voyages ainsi que des clin d’œil que si cela me plaît en termes de déco.

Et vous, avez-vous été inspirés d’une façon inattendue par l’un de vos voyages ?

One Reply to “Comment mon voyage au long cours m’a inspirée”

  1. Bien sûr nous avons de nombreux objets de décoration qui nous rappelle nos voyages
    Nous avons aussi apprécié le style Scandinave lors de notre séjour au Danemark et en 1991 Nous avons découvert le monde IKEA en Scandinavie. Notre chambre de saint lunaire est d inspiration scandinave..Je pense aussi que les modes et les goûts varient tout le long de la vie et s est tant mieux ..

Laisser un commentaire