Ma « morning routine » développement personnel et bien-être

(Image par Sofie Zbořilová de Pixabay)

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit sur mon blog et là je commençais à avoir peur de totalement arrêter… Non pas que je n’aime pas cela, bien au contraire, mais j’avais peur de ne plus trouver la motivation car apparemment cela ne suffit pas d’aimer faire quelque chose pour le faire ! Mais me revoilà et, dans cet article, je vais vous parler de ma routine développement personnel et bien-être du matin. J’espère que cela pourra au moins vous intéresser, au mieux vous inspirer ! 😊

C’est très à la mode depuis quelques temps de parler de sa « morning routine » et je me suis dit que cela avait sa place sur mon blog car ma « morning routine » est en grande partie orientée développement personnel, un sujet dont j’aime beaucoup parler ici !

Les premières tentatives

Il me semble que j’ai commencé peu à peu à me créer une « morning routine » à partir de 2015. D’abord, j’ai tenté de faire du yoga en suivant des vidéos YouTube mais j’ai dû tenir quelques matinées à peine. Puis, l’été 2015, dans une optique de relaxation, j’ai découvert l’ASMR (oui, malgré sa mauvaise réputation auprès de beaucoup de personnes). Un matin, je cherchais à me relaxer et je suis tombée sur une vidéo d’ASMR en lien avec la lecture chuchotée d’ouvrages de développement personnel, j’ai vraiment bien aimé et j’ai continué à suivre « l’ASMR artiste » en question. Je me suis finalement retrouvée à regarder une vidéo par jour ! Et, comme j’avais cette image négative de l’ASMR en tête, je me suis dit qu’il ne pouvait pas y avoir plusieurs Youtubeurs intéressants sur le sujet (logique implacable !) mais juste celle que je suivais donc j’ai regardé uniquement ses vidéos. Comme une vidéo par jour ça va vite, je regardais plusieurs fois les mêmes, n’importe quoi ! Il s’agissait d’une vidéo d’environ 20 minutes chaque matin et je passais un super moment de relaxation. Petite précision : si j’ai ressenti le besoin de me relaxer c’est que j’ai plusieurs soucis de santé qui « s’intensifient » quand je suis stressée. A un moment de ma vie, il est devenu pour moi évident qu’il fallait que je me relaxe, en plus du reste.

(Image par Bhikku Amitha de Pixabay)

Toujours en 2015, j’ai découvert la méditation. Comme je vous en parlais ici, j’ai découvert cette pratique dans un magazine et j’ai ressenti que dans ces pages se jouait quelque chose d’important. A partir de là, j’ai commencé à « écouter » des vidéos de méditations guidées de Christophe André le matin. Comme je vous l’expliquais, je n’ai rien ressenti de particulier mais je le faisais car j’ai été bluffée par les bienfaits prouvés scientifiquement évoqués dans le magazine en question. J’imagine donc que cela me faisait du bien, ne serait-ce qu’en prenant ce temps pour moi. Bien sûr, cela a été souvent compliqué pour moi de ne pas me laisser embarquer par mes pensées mais cela fait partie intégrante de la méditation comme le dit si bien Christophe André de telle sorte que je ne ressentais pas de culpabilité. Le tout est de revenir à un moment donné à sa respiration ou aux sons ou au scan corporel, à la méditation donc. J’avoue que je me suis parfois endormie pendant les séances. Faire ce genre d’activité calme dès le matin est propice à cela !

2015 a été pour moi une année où j’avais beaucoup de temps donc c’était une bonne occasion pour mettre tout cela en place.

Malheureusement, quand je suis entrée dans la vie active l’année suivante, j’ai totalement zappé tout cela et je n’ai plus eu de routine du matin orientée bien-être/développement personnel. C’était plutôt orienté activités faciles du genre regarder des vidéos débiles. Mais ça me faisait plaisir et me donnait l’impression de bien profiter de mes matinées le weekend…

Des débuts de ma « morning routine » à aujourd’hui

En 2018, j’ai découvert la sophrologie dans l’espoir de soigner mes soucis de santé puisque je n’y arrivais pas avec les médicaments et l’alimentation. Je n’ai pas obtenu les résultats escomptés (je vous parlerai peut-être de ma découverte de la sophrologie dans un article dédié) mais les exercices corporels que mon sophrologue m’a appris sont devenus pour moi une habitude et font désormais partie de ma routine du matin. Il s’agit d’exercices destinés à évacuer les tensions, à respirer et à se concentrer sur un objet. Cela me prend 5 minutes seulement ! Je ne me rappelle plus exactement du but de certains exercices mais je continue à les faire ! Le tout premier « mouvement » consiste à faire quelques respirations abdominales, les suivants à relâcher les tensions, un autre à s’étirer et le dernier à regarder un objet dans la pièce, bien l’observer, puis fermer les yeux et se l’imaginer (tel qu’il est vraiment).

Entre 2018 et 2019 (année où ma « morning routine » a pris sa forme ultime !) j’ai fait plusieurs découvertes en développement personnel et relaxation et j’ai donc ajouté de plus en plus d’« exercices » qui me correspondaient et pouvaient m’être bénéfiques.

(Image par photosforyou de Pixabay)

J’ai (re)découvert dans un programme de développement personnel, alors que j’en avais déjà entendu parler dans une émission sur le sujet plusieurs années auparavant, que sourire sans raison nous permettait d’être davantage optimiste. Je ne suis pas très douée pour expliquer tout ça mais en gros lorsqu’on sourit notre cerveau pense qu’on est content ce qui produit un cercle vertueux ou au final le sourire forcé se transforme en véritable sourire et on éprouve un sentiment de bien-être et de joie. Pas mal, non ? J’ai donc ajouté cet exercice !

Quelques années auparavant, j’ai fait une séance d’acupuncture et la professionnelle m’a dit qu’elle ne pouvait pas me faire la séance car tous mes problèmes de santé venaient du fait que je respire mal. Euh … ? Je n’ai pas compris. Puis, elle m’a fait faire des exercices de respiration pour détendre mes cervicales (ce n’était pas le but de ma venue mais apparemment mon corps était tendu, en plus !) et cela a été très bénéfique. Elle m’a conseillé de faire du didgeridoo (oui oui, en appartement je vais faire ça !), a empoché l’argent et m’a dit au revoir. Je suis restée abasourdie. Ce n’était pas une « charlatan » puisqu’elle ne me demandait pas de revenir. Elle me disait tout simplement qu’elle ne pouvait pas « traiter » mon problème et m’en expliquait la cause. Finalement, j’étais contente et je me suis dit que j’allais travailler sur ma respiration. Rapidement, j’ai compris que c’était mission impossible de modifier ma respiration à chaque instant et j’ai lâché l’affaire. Puis, l’année dernière, je suis tombée sur un article sur le sujet. Et, en effet, mal respirer peut entraîner plein de problèmes de santé ! J’ai été tellement contente que ce sujet revienne sur ma route car cette fois-ci j’ai compris le message et j’ai intégré plusieurs exercices de respiration à ma routine du matin. Le premier : la respiration carrée que j’avais découverte en 2015 dans un magazine. Inspirez pendant 4 secondes, bloquez votre respiration pendant 4 secondes, expirez pendant 4 secondes puis faites une pause pendant 4 secondes et recommencez. Je n’ai pas de timing pour cet exercice. En fait, j’ai constaté qu’à un moment donné je ressens la relaxation gagner mon corps. Cela ne se produit pas au bout d’une durée précise, il n’est même pas nécessaire que cela soit long. J’ai compris, à force de le faire, qu’en fait le moment de relaxation survient lorsque je suis hyper concentrée sur ma respiration, sur l’instant présent, sur l’exercice et c’est tout. Depuis, j’essaye donc de me focaliser un maximum et, une fois que j’ai atteint l’état recherché, je passe à l’exercice suivant. J’ai également recours à cet exercice lorsque je suis stressée. J’utilise donc cet exercice quasi quotidiennement mais aussi de façon ponctuelle en cas de stress repéré (douleurs à l’estomac ou à la mâchoire pour ma part). Il y a quelques années, je me suis rendu compte un soir sur le trajet pour rentrer chez moi que j’étais très stressée par quelque chose en lien avec le travail. J’ai voulu tenter de faire cet exercice, dans la rue, en plein moment de stress, et cela a eu pour effet de réduire mes douleurs à l’estomac instantanément, c’est fou !

J’ai également intégré à ma routine plusieurs respiration profondes. Il paraît qu’à partir de 7 respirations profondes des bienfaits se font sentir. Donc je le fais !

(Image par Pexels de Pixabay)

En 2015 toujours (décidément !), j’ai lu un livre sur la cohérence cardiaque. Puis, plus tard, dans ma quête d’exercices de respiration, quelqu’un m’a conseillé la cohérence cardiaque et une application top pour la pratiquer pendant 5 minutes. J’ai donc téléchargé l’application en question et, un soir (au départ je voulais le faire deux fois par jour), j’ai tenté l’expérience. J’ai ressenti un immense bien-être dans tout mon corps. Un peu moins les fois suivantes. La nouveauté y était peut-être également pour quelque chose. Au bout de deux jours, j’ai ressenti des douleurs au thorax et j’ai pensé que c’était peut-être dû au fait que je faisais des inspirations trop amples. Petit à petit, j’ai réussi à prendre des inspirations plus naturelles et je n’ai plus ressenti ces douleurs. Ces 5 minutes sont très agréables et je sais que c’est pour mon bien alors quand j’ai le temps je fais volontiers cet exercice ! Je dis cela car il y a des exercices que j’ai la flemme de faire, surtout celui de sophrologie car il se fait debout. J’arrive davantage à me motiver pour ceux qui se font en position assise. 😋

L’année dernière, j’ai décidé de terminer mes exercices de sophrologie par des exercices de relaxation qui se font debout. Le premier consiste à fermer les yeux, effectuer des respirations abdominales et imaginer que l’on s’ancre dans le sol. On imagine des racines qui vont de nos pieds jusque dans le sol. Dans le même temps, on se répète la phrase « Je me sens en sécurité ici et maintenant ». J’ai découvert cet exercice, entre autres, dans une vidéo sur YouTube. Le second est très connu, il s’agit de contracter puis de relâcher chaque partie de son corps l’une après l’autre. A la fin, je contracte puis relâche toutes les parties de mon corps en même temps. Je ne me rends pas compte des effets mais encore une fois, je le fais car je sais que c’est bien. Cela peut paraître bizarre, je sais. Mais je me connais aussi. Pendant plusieurs années, alors que mon corps me criait que j’étais stressée par plusieurs soucis de santé, je ne me sentais pas stressée. Puis, j’ai appris à m’écouter. Tout ça pour dire que peut-être que je ne ressens pas toujours la relaxation s’emparer de moi ! Parfois oui, parfois non. Donc, dans le doute, je préfère faire ces exercices apparemment bons pour la santé. Certains qui essayent de remettre en cause ces exercices me disent que si ça se trouve ça ne me fait rien du tout et moi, comme j’en suis convaincue, je leur réponds que je pense que si au contraire et que sans eux je ne sais pas dans quel état de stress je serais (je me sens encore bien stressée) ! Je préfère me dire que ça serait pire sans ! Et j’y crois ! J’ai un gros problème de stress. Un jour, j’ai vu un médecin à cause de maux d’estomac et, entre autres, il a voulu vérifier mes réflexes. Ils étaient tellement vifs qu’il m’a dit que j’étais une pile électrique. On ne dirait pas de l’extérieur, je suis un paradoxe ! :p Mais je suis vraiment ce qui se passe en moi. Je ne sais absolument pas pourquoi j’ai « l’air » zen, calme, posée. Peut-être est-ce dû à ma voix, à mon débit de parole ou encore à mon corps frêle. Peut-être est-ce dû au fait que j’essaye d’avoir un certain contrôle de mes réactions. Combien de fois ai-je pris sur moi pour ne pas exploser (c’est mauvais, exprimons nos émotions au fur et à mesure que nous les ressentons, pas forcément aux personnes concernées mais en tout cas faisons-les sortir en écrivant, en criant, en tapant dans un oreiller, en s’inscrivant à une « fury room »…). Mais ça ne fonctionne pas à tous les coups, j’en ai fait les frais. Peut-être bien que je suis les deux finalement : calme, posée, douce et dans le contrôle d’un côté et hyperactive, stressée, spontanée et cocotte-minute de l’autre ! Bref, je m’égare.

(Image par Alexas_Fotos de Pixabay)

Un petit exercice consiste à trouver trois choses que l’on trouve jolies dans l’endroit où l’on se trouve. Je fais souvent cet exercice dans mon salon ce qui est assez redondant donc parfois je le fais dans une autre pièce ou à l’extérieur pour varier et m’émerveiller à nouveau ! 🤩

Le dernier exercice dont je vais vous parler n’est pas un exercice que je fais très souvent. Je n’ai pas encore réussi à le transformer en habitude. Il s’agit de me répéter des phrases d’autosuggestion positive. Vous connaissez la Méthode Coué ? Ne riez pas ! Non, vraiment, dans le cadre d’un programme de développement personnel, j’ai testé l’autosuggestion positive pendant plusieurs jours et (pour une fois !) j’en ai constaté les effets positifs sur moi. L’exercice consistait à noter sur une feuille des phrases négatives que l’on se répète souvent, vous savez celles qui tournent en boucle dans notre tête telles un disque rayé. Une fois notées, on essaye de les transformer en affirmations positives. Par exemple, l’une de mes phrases négatives récurrentes est : « Je ne serai jamais sereine et insouciante » (grr). J’ai réussi à la remplacer par l’affirmation positive suivante : « Avec du temps et sans aucune pression, je me dirige vers davantage de sérénité et d’insouciance ». Tout de suite, c’est mieux, non ? Je ne saurais vous expliquer les mécanismes en jeu mais en gros se répéter cela peut influencer notre état d’esprit, notre façon de voir la vie, le regard que l’on pose sur les événements. Je ne sais pas si vous le savez mais en fait il ne s’agit que de ça. Ç’a été une grande découverte pour moi. Non, on ne sera pas heureux quand on aura décroché ce CDI, acheté cette maison, eu trois enfants, fait ce tour du monde. Oui, bien sûr, ça y contribue mais le bonheur ne réside pas dans tout ça (d’après ce que j’ai pu lire sur le sujet) mais dans notre état d’esprit ! C’est dur d’intégrer cela, de se l’imaginer, notamment à cause des croyances que l’on a sur le bonheur. Il paraît que lorsqu’un événement heureux nous arrive, sur le coup on est hyper content puis, quelques temps après notre niveau de bonheur redevient comme avant cet événement. Si cela vous intéresse, je vous invite à lire le livre « 3 kifs par jour » de Florence Servan-Schreiber. Ou un autre qui traite de la psychologie positive. C’est si bluffant ! Bref, où en étais-je ? Ah oui, les affirmations positives. A la fin de l’exercice en question, j’avais noté une petite dizaine d’affirmations positives (en transformant mes pensées négatives « préférées » !) et, chaque jour, je m’en répétais une à voix haute pendant plusieurs minutes et j’ai fait cela pendant une semaine. Il faudrait que je me force à le refaire pour que cela devienne une habitude et fasse partie intégrante de ma « morning routine » car c’est précieux !

Enfin, de temps en temps, je regarde une vidéo d’ASMR. Je ne le fais pas systématiquement et j’ignore pourquoi. Peut-être pour ne pas que ma routine dure 3h ! Pour le moment, je n’en ressens pas le besoin. Je le fais quand je suis vraiment très stressée. Mais si cela vous intéresse j’écrirai un article sur le sujet et vous partagerai mes « ASMR artistes » préférées. Par contre, je ne suis pas fan de certaines sortes d’ASMR genre les bruits de bouche, beurk ! Mais je suis réceptive à certaines formes, j’avoue !

(Image par Free-Photos de Pixabay)

Bon et en résumé ça donne quoi ?

En résumé (ah bon, vous auriez préféré un lien en début d’article vers ce résumé ? Mais non ! 😋), voici ma « morning routine » développement personnel et bien-être en ce moment :

1/ Sophrologie

*Respirations abdominales – exercices pour évacuer les tentions corporelles – étirements – relâchement du corps – mémorisation, les yeux fermés, d’un objet de son environnement après l’avoir observé

Durée : 5 minutes environ

Conditions des exercices : être debout, dans un endroit calme et fermer les yeux

2/ Relaxation

*Contraction puis relâchement de chaque partie du corps puis, toutes les parties du corps en même temps

*Respiration abdominale en imaginant qu’on est ancré dans le sol et en se répétant la phrase « je me sens en sécurité ici et maintenant »

Durée : moins de 5 minutes

Conditions des exercices : être debout, dans un endroit calme et fermer les yeux

3/ Méditation

*Méditation scan corporel + sons : on se focalise dans un premier temps sur ses sensations corporelles (des pieds à la tête) puis, sur les sons que l’on entend dans un second temps (durée : 5 minutes environ, je n’arrive plus à faire plus !) ou méditation guidée avec une vidéo (durée : entre 10 et 30 minutes)

Conditions de l’exercice : être assis (le dos droit), dans un endroit calme et fermer les yeux

4/ Psychologie positive

*Sourire sans raison

*Trouver 3 belles choses autour de soi

Durée : moins de 5 minutes

Conditions des exercices : moi je le fais assise et seule mais si vous souhaitez que des gens profitent de votre sourire c’est encore mieux ! 😉

5/ Exercices de respiration

*Respirations carrées

*Respirations profondes

Durée : 5 minutes

Conditions des exercices : être assis, dans un endroit calme et fermer les yeux

6/ Respiration cardiaque

Cet exercice se fait avec l’application gratuite Respira : cohérence cardiaque

Durée : 5 minutes

Conditions de l’exercice : être assis, dans un endroit calme et fermer les yeux

7/ Autosuggestion positive

Se répéter des phrases positives plusieurs fois à voix haute

Durée : moins de 5 minutes

Conditions de l’exercice : moi je le fais assise, dans un endroit calme et en ouvrant les yeux

Petites précisions : j’ai déjà fait ma séance de méditation scan corporel/sons en marchant dans la rue ou encore dans la salle d’attente. Idem pour trouver 3 choses jolies autour de moi et la respiration carrée et j’ai déjà fait mes exercices de sophrologie dans les toilettes au travail. :p Quand je n’ai pas le temps certains matins soit je ne fais que quelques exercices (je privilégie toujours la méditation), soit je fais ma routine à un autre moment de la journée, soit je ne la fais pas du tout. Il ne faut pas que cela soit une contrainte ! J’avoue que parfois je le ressens comme tel et il m’est arrivé de me mettre la pression (ah mais je n’aurai pas le temps de finir olala !) ce qui est totalement ridicule et contre-productif. Cela ne doit être que du plus dans sa vie. 🙂

Et vous, est-ce que vous avez une « morning routine » ou une « night routine » qui vous fait du bien ?

2 Replies to “Ma « morning routine » développement personnel et bien-être”

  1. Un très beau témoignage de ton expérience, qui j’en suis sûre sera très utile pour l’ensemble des lecteurs !
    Je me pose moi-même des questions à propos d’une morning routine que je souhaiterais mettre en place, alors cet article m’intéresse vraiment !

  2. Oui, je suis d’accord, cet article est vraiment intéressant (comme les autres d’ailleurs !)… et, comme je voudrais arriver à appliquer tous ces conseils !! Car, en effet, on a beau faire un gros et long travail sur soi, il arrive un moment semble-t-il où cela ne suffit plus et où il faut mettre notre corps en accord avec le monde. Bousculer, faire exploser, toutes ces contraintes, ces souffrances qui nous empêchent de respirer… et oui, on en revient là… respirer !
    Merci beaucoup pour cet article, dommage que tu ne puisses pas être là chaque matin pour être mon petit coach personnel 🙂

Laisser un commentaire