Voyage en Pologne (Cracovie & Białystok) : mes incontournables !

(Image par Free-Photos de Pixabay)

Initialement, la Pologne n’était absolument pas sur notre itinéraire de voyage. Au départ, il s’agissait d’un voyage dans les pays scandinaves mais comme rien ne s’est passé comme prévu comme je vous le partageais ici ou encore eh bien, pendant notre séjour au Danemark on a décidé de faire une boucle vers le bas et d’aller à Prague, puis en Pologne et enfin dans les pays baltes. Après Copenhague on aurait pu se contenter d’aller en Finlande pour la fin de notre voyage et on aurait « voyagé dans les pays scandinaves ». Cependant, à cause de toutes les galères rencontrées notre voyage aurait été très raccourci et nous serions rentrés en France mi-septembre au lieu de fin novembre comme cela s’est passé en élargissant notre trajet. A savoir qu’à la base on comptait partir un an et c’est ce que nous avions annoncé à nos proches donc on se sentait un peu bêtes à l’idée de partir peu de temps et surtout dégoûtés !

C’est mon copain qui a choisi ces pays et si j’étais contente d’aller à Prague car quelques années auparavant c’était dans mes projets et qu’il paraissait que c’était magnifique, ben je me suis franchement demandé ce qu’on allait faire en Pologne ! Je ne sais pas trop ce que je m’imaginais mais ça ne me donnait pas trop envie d’y mettre les pieds ! Pendant le trajet en train, plus on approchait plus je me demandais pourquoi on allait là-bas. Par contre, je ressentais un plus grand dépaysement et ça c’était top. Quand notre Uber est venu nous récupérer je me suis encore posé des questions car sa voiture faisait un bruit bizarre. En fait, je me sentais moins en sécurité à cause de je ne sais quelle fausse croyance. L’hôte de l’appartement Airbnb m’avait prévenue qu’il mettrait les clés dans la boîte aux lettres (dans un prospectus) car il était en déplacement… Arrivés devant les boîtes aux lettres dans le hall de l’immeuble, la boîte aux lettres indiquée était vide. Le stress. Heureusement, il m’avait communiqué les coordonnées d’une voisine. En fait, il les avait mises dans une autre boîte aux lettres mais on a fini par les trouver, ouf ! L’appartement était hyper abordable mais c’était un des pires : baignoire bouchée, toiles d’araignées, propreté laissant à désirer… Ça ne partait pas bien. Heureusement, on avait prévu d’aller dans un autre appartement ensuite, qui n’était pas dispo avant…

Avant de partir en voyage, nous avions proposé à des amis et à la famille de nous rejoindre s’ils le souhaitaient mais comme tout a été chamboulé et que parfois on ne savait pas quelle serait la prochaine étape deux jours avant de quitter un lieu finalement quasiment personne de notre entourage n’a pu s’organiser pour nous rejoindre ! Sauf deux potes de mon copain à qui il a proposé de nous rejoindre en Pologne car les vols n’étaient vraiment pas chers et, pour leur laisser le temps de venir, on a décidé de rester plus longtemps à Cracovie soit une dizaine de jours en tout. Ils ont réservé leurs billets quelques jours après notre arrivée à Cracovie et nous ont rejoints pour une semaine dans le second logement. Sils n’étaient pas venus c’est sûr qu’on ne serait pas restés autant de temps. Selon les destinations on se déplaçait soit à pied, soit en transports en commun, soit en Uber en fonction de la distance entre notre logement et le centre-ville. A Cracovie on n’a rien compris aux transports en commun car ce n’était pas indiqué sur Google et on se servait surtout de Google pour se déplacer. Résultat, on a énormément marché et on a pris un Uber une fois car on n’en pouvait plus ! En y réfléchissant, on aurait pu prendre davantage de Uber pour moins marcher… C’est super bien tombé qu’ils viennent à Cracovie car mon copain voulait visiter Auschwitz et moi absolument pas. Du coup, ils y sont allés tous les trois pendant que je suis restée sagement à l’appart avec mon chat (je ne suis pas sortie car je ne me sentais pas en sécurité seule dans cette ville… Alors que quelques temps après je me suis résignée à sortir seule à Riga où je ne me sentais pas plus en sécurité 🙃).

Pendant notre séjour bien sûr on prévoyait en même temps la suite du voyage car on était quasiment toujours au dernier moment. On hésitait à aller à Varsovie mais les avis glanés sur Internet nous ont refroidis donc on a plutôt décidé de nous approcher le plus possible de la frontière avec la Lituanie et c’est uniquement pour cette raison qu’on s’est ensuite retrouvés dans une ville qui s’appelle Białystok dont on ignorait totalement l’existence jusque-là ! On a pris le train pour y aller et quand on est arrivés le dépaysement était encore plus présent car ce n’est absolument pas une ville touristique et la communication a été difficile par moments. Par exemple, lorsqu’on est allés à la gare pour prendre des billets de train pour Vilnius, on est restés de longues minutes sans pouvoir communiquer avec la personne au guichet. On n’y est pas parvenus donc on est partis et on a acheté nos billets sur Internet juste après ! C’était un sketch ! Je ne savais pas que c’était possible de ne pas pouvoir être renseignés en anglais dans une gare mais si. Białystok est une ville super intéressante et riche culturellement. Elle m’a plus agréablement surprise que Cracovie au final ! C’était le début de l’automne et on y a vu d’incroyables couleurs et rien que pour ça c’était top. On a visité pas mal de monuments et profité de quelques coins de nature. J’ai aussi beaucoup testé de spécialités car c’était abordable et les beignets polonais sont délicieux (et on en trouvait absolument partout) ! Par contre, mon chat n’a pas aimé la Pologne. Malheureusement, à partir de Cracovie elle s’est mise à faire une fixette sur son sac de croquettes et grattait tous les placards où on les rangeait. Elle avait eu un souci à Copenhague avec de la nouvelle pâtée et suite à cela son vétérinaire nous avait conseillé un changement temporaire dans ses habitudes alimentaires et ça a tout bouleversé du coup on a dû fractionner ses prises de repas/croquettes et ça a dû la frustrer. Le pire a été à Białystok car elle me faisait passer des nuits infernales à cause de ça allant jusqu’à griffer un meuble de l’appartement… On a appris de nos erreurs et par la suite on a vraiment choisi des endroits stratégiques où ranger les fameuses croquettes. Cette destination a été particulière pour moi car on réfléchissait à la suite encore et toujours et mon copain commençait à penser à une hypothétique expatriation dans la foulée de notre voyage. Comme le changement me fait peur (autant que je l’aime) j’appréhendais la suite tout en essayant de me projeter. Quand j’y repense, ces semaines en Pologne ont occupé une place particulière dans notre voyage au long cours et qu’est-ce qu’on a bien fait de mettre les pieds dans ce pays en fait ! Si vous souhaitez découvrir la Pologne, n’oubliez pas ces deux destinations dans votre itinéraire, vraiment ! 😉

Cracovie

Cracovie, mes incontournables à voir
  • Le centre-ville de Cracovie : la place du marché, Sukiennice (la halle aux draps), la tour de l’hôtel de ville ainsi que les églises Saint Adalbert, Saints Pierre et Paul et Sainte Marie
  • Le musée souterrain de 3 300 m² (sous la place du marché), véritable site archéologique
  • admirer la vue depuis la tour de l’hôtel de ville
  • Le tertre de Kościuszko
  • Le tertre Krakus
  • Le pont du Père Bernatka
  • Le fleuve la Vistule (en polonais : Wisła)
  • La colline du château de Wawel
  • Zakrzówek
  • L’église Sainte Anne (magnifique !)
Cracovie, spécialités à goûter !
  • Les pounchkis (beignets polonais) : il en existe dans une grande variété de parfums (à la confiture de rose par exemple) et parfois ils sont recouverts de fruits, de chocolat ou encore de noisettes.
  • Le zapiekanka (sandwich polonais), sorte de grande tartine de pain avec pour garniture de base du fromage et des champignons. On choisit de rajouter des crudités et/ou des légumes et/ou de la viande. C’est servi avec du Ketchup ou de la sauce garlic. Ça se mange chaud ou froid. C’est très abordable : entre 1,50€ et 3€. Et c’est bon (Surtout chaud avec des légumes grillés) !
  • Le Makowiec ou Makotch, une brioche polonaise garnie de graines de pavot.
  • Les chips au chocolat et à la fraise : c’est à goûter par curiosité mais perso je n’ai pas été conquise ! Ce n’est pas forcément une spécialité mais je n’en ai vu que là-bas en fait.

Białystok

Białystok, mes incontournables à voir

Białystok, située près des frontières biélorusse et lituanienne, est la 11ème ville de Pologne par sa population. On appelle ses habitants les Bialystokois.

  • L’église Zespół Kościoła Katedralnego p.w. Wniebowzięcia NMP (que l’on voyait depuis notre appartement Airbnb 😍)
  • Le palais Branicki et ses jardins
  • La place de l’hôtel de ville 
  • Kościół pw. Chrystusa Króla i św. Rocha (Église du Christ Roi et de Saint Roche)
  • Le parc du palais de Krusenstern (les couleurs sont incroyables en automne)
  • L’église orthodoxe de la Résurrection du Seigneur
  • La sculpture de la rue Lipowa
  • L’église orthodoxe du Saint Esprit
Białystok, spécialités à goûter !
  • les pierogi, plat typique ressemblant à des raviolis
  • les viennoiseries polonaises :
  • A gauche : sorte de brioche non fourrée recouverte d’un glaçage
  • A droite : viennoiserie aux pommes croquantes et à la cannelle, délicieux !
  • En haut : un petit croissant fourré aux noix, pas mal du tout !
  • le szarlotka, le gâteau aux pommes polonais
  • des biscuits polonais à la confiture de prune, délicieux !
  • à Prague et en Pologne la limonade est très répandue. A Prague : la classique ou bien revisitée à la framboise ou encore au concombre ! A Cracovie : on en trouve des classiques mais sans bulles bizarrement ou bien avec bulles dans des parfums inhabituels comme au gingembre ou encore à la lavande (on a testé c’est pas mal mais très spécial). A Białystok, on a eu droit à la classique sans bulles et j’en ai goûté une à la mangue.
  • A droite, c’est un mélange de noix et fruits secs, c’est très compact et très sucré, on peut l’étaler sur du pain par exemple, c’est particulier !
Découvertes musicales pendant mon séjour à Białystok

En Suède et en Norvège les films qui passent à la télé sont en anglais sous-titré suédois/norvégien donc on pouvait comprendre. A Copenhague on avait un problème avec la télé résultat on avait une seule chaîne qui était en français (les infos en boucle, super !). Tout s’est compliqué à Prague et en Pologne où il n’y avait plus aucune chaîne en anglais (et bien sûr encore moins en français). J’aime bien quand on a la télé dans les appartements qu’on loue car je ressens qu’on s’imprègne davantage de la culture des habitants en entendant la langue du pays et en découvrant leurs pubs et programmes télé. Mais quand il n’y a plus du tout de mots compréhensibles à aucun moment on met la télé en fond pour qui soit dit entendre le tchèque/polonais, c’est tout. En Pologne il y avait une chaîne de clips, on entendait tout le temps la même chose mais au moins j’ai découvert quelques chansons sympa, notamment en polonais :

La Pologne, quelques petites choses à savoir

  • A Cracovie et à Białystok on sent que la religion occupe une place importante dans la vie des habitants. Il y a beaucoup de lieux de culte et quand on les visite on peut voir beaucoup de personnes prier, chose qu’on n’avait pas forcément vue dans d’autres destinations. On était un peu gênés d’être présents en tant que touristes du coup on ne s’est pas attardés et avons pris un minimum de photos voire aucune.
  • L’idée selon laquelle les Polonais picolent est bien vraie !

Et vous, avez-vous voyagé en Pologne ? Si oui, quels sont vos incontournables ?

Laisser un commentaire